Moelleux / Fondants au Caramel au Beurre salé

Recette de ce Dimanche 18 Mai 2014 : MOELLEUX / FONDANTS AU CARAMEL BEURRE SALE !

Voici la suite de ma recette du jour.

Grâce à la sauce au caramel beurre salé de l’article précédemment publié, vous pourrez réaliser de délicieux fondants ou moelleux au caramel selon le temps de cuisson.

 

1013812_10152546271314258_4455404033654124076_n1625496_10152546267944258_6087793699004365104_n

__________________________________________________________________________________________________________

Ingrédients : (Pour 5 petits moelleux ou fondants)

 

200 gr de sauce au caramel beurre salé (Voir ma recette dans l’onglet « Crèmes et Sauces »)

2 oeufs entiers

60 Gr de farine

__________________________________________________________________________________________________________

Recette : 

Mélanger dans un cul de poule tous les ingrédients, puis disposer la pâte dans 5 petits ramequins.

Enfourner à 200°C.

Prévoir environ 8 minutes pour un fondants.

Et 15 minutes environ pour des moelleux.

Je vous conseille de toujours vérifier la cuisson à l’intérieur avec une pointe de couteau ou une sonde.

Et vous, que préférez-vous ? Fondant ? ou Moelleux ??? 🙂

Publicités

Caramel au Beurre salé

Recette de ce dimanche 18 Mai 2014 : Le CARAMEL AU BEURRE SALE (en Sauce)

En ce dimanche, j’avais envie de vous proposer ma recette du caramel au beurre salé et des moelleux/fondants au caramel.

Je distingue donc les deux recettes, car j’utilise dans d’autres desserts cette fameuse « sauce » au caramel.

 

L’origine du caramel au beurre salé : 

Pour connaître toute l’histoire sur le caramel au beurre salé, il faut remonter au 14 ème siècle.

En 1343, le Roi Philippe VI a instauré une nouvelle taxe « la gabelle du sel »(taxe sur le sel). Le sel faisait donc l’objet d’un monopole royal et était revendu en infime quantité à la population française.

Sauf exception, la Bretagne, qui lors de son rattachement, a exigé que la « gabelle de sel » ne leur soit pas appliquée.

C’est  en 1977 à QUIBERON que le « Caramel au beurre salé » fut officiellement inventé par un Chocolatier Henry Le Roux. Ce dernier a eu l’idée de transformer le caramel en bonbons.

En 1980, le « caramel au beurre salé » fut sacré meilleur bonbon de France.

Afin de faire face à de nombreuses imitations du bonbons, Henry Le Roux va, en 1981, déposer la marque « CBS Caramel au Beurre Salé Le Roux ».

En 1997, pour fêter les 20 ans de sa chocolaterie, Henry Le Roux fabriquera le plus long caramel au beurre salé du monde, avec ses 567,85 mètres (plus de 200 Kg).

Aujourd’hui, nous pouvons trouver le caramel au beurre salé sous toutes sortes de formes : en bonbons, en sauce, en pâte à tartiner, en sucette (« Les Niniches de Quiberon »), ou encore dans beaucoup de produits industrialisés comme les glaces, en crème dessert, etc…

1176286_10152546309634258_6420395432832038870_n

__________________________________________________________________________________________________________

Ingrédients :

200 gr de sucre

2 cuillères à soupe d’eau

20 cl de crème

20 gr de beurre

1 pincée de fleur de sel

10352143_10152546291669258_3500327157737497726_n

__________________________________________________________________________________________________________

Recette :

Porter à ébullition la crème et réserver.

10308352_10152546298369258_5809170393972016047_n

Dans une GRANDE casserole à part, porter à ébullition le sucre et l’eau sans trop remuer jusqu’à la coloration souhaitée.

10345561_10152546301179258_2735098148620457346_n 10259872_10152546305374258_6029022247906219899_n (1)

Retirer alors du feu, ajouter le beurre coupé en morceaux, puis remuer.

Ajouter la fleur de sel selon votre convenance.

Ajouter ensuite la crème liquide bouillante et remettre sur le feu.

10304871_10152546307569258_823611630057808410_n

 

Laisser frémir 2-3 minutes.

(Plus haut, je vous ai conseillé d’utiliser une GRANDE casserole. En effet, lors de ces quelques minutes de frémissements, la crème ajoutée au caramel va beaucoup mousser. Il faut faire attention à ce que le mélange ne déborde pas.)

Retirer du feu et verser immédiatement la sauce au caramel dans un pot.

Laisser refroidir à température ambiante.

Le caramel est prêt à être utilisé.

Croquants aux Amandes et à la Fleur d’oranger

Recette du Dimanche 11 Mai 2014 : Les CROQUANTS AUX AMANDES  ET A LA FLEUR D’ORANGER !

Petites pâtisseries idéales à déguster avec le café, souvent garnies d’amandes, et parfois revisitées avec des pistaches ou d’autres fruits secs, les croquants constituent une recette facile et ultra rapide à faire.

Le terme « Croquant » vient du Sud de la France. Il désigne tout un tas de petites biscuits croustillants.

En Italie, ces biscuits venant de Toscane sont le plus souvent appelés « Cantuccini ». Ils étaient servis il y a quelques siècles avec un bon verre de vin.

1610029_10152535250184258_7595435897724102433_n

__________________________________________________________________________________________________________

Ingrédients : (pour environ 35 croquants)

 330 Gr de farine

200 Gr d’amandes entières

3 œufs

220 Gr de sucre

1 cuillère à soupe de fleur d’oranger

 _________________________________________________________________________________________________________

Recette :

Mélanger dans un cul de poule tous les ingrédients, en terminant par les amandes entières.

10325662_10152535302994258_7843624367349554629_n10253749_10152535299179258_1820920927649133192_n10303808_10152535292359258_1609745858841746303_n

La pâte devrait encore être collante, mais ceci est tout à fait normal.

10258167_10152535288274258_5957121090289290289_n

Former deux boudins ronds et les disposer sur une plaque avec papier sulfurisé.

10275922_10152535286169258_4627622066143019854_n

 

Enfourner à 170°C pendant environ 30 minutes.

Les contours doivent être dorés.

10294443_10152535284934258_4002229055704209299_n

Attention, il faut couper les croquants pendant que c’est encore chaud; Car la pâte va très vite durcir en refroidissant.

10305077_10152535255989258_6895653590103852252_n

Réserver ensuite dans une boîte hermétique. Vous pourrez ainsi les conserver une bonne quinzaine de jours.

Bonne dégustation !

 

 

Marbré au Chocolat

Recette du Dimanche 4 Mai 2014 : Le MARBRE AU CHOCOLAT

Recette de mon enfance, ce marbré fera le bonheur de tous au petit-déjeuner ou au goûter.

Facile à faire.

10309565_10152539529074258_3208761002323718222_n

__________________________________________________________________________________________________________

Ingrédients :

250 gr de farine

100 Gr de beurre

100 gr de sucre

2 oeufs entiers

1/2 sachet de levure chimique

150 ml de lait

25 gr de cacao environ

Un peu de vanille en poudre

__________________________________________________________________________________________________________

Recette : (Temps de cuisson : environ 30-35 minutes à 180 °c)

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

Monter les blancs en neige et réserver.

10170759_10152539559929258_5410083295776165720_n

Disposer dans le cul de poule de votre robot le beurre bien ramolli (voir fondu) et le sucre en poudre, puis mélanger.

Incorporer ensuite les jaunes d’œufs, le lait, la farine et la levure.

1972535_10152539558464258_7911324803352479464_n

 

Mélanger.

1939988_10152539556249258_7071604551447622960_n

Retirer le cul de poule de votre robot mélangeur et ajouter délicatement à votre appareil les blancs d’oeufs montés en neige.

1480716_10152539552769258_3344141470389027909_n

Séparer la préparation en deux.

Ajouter d’un côté le cacao en poudre.

Dans l’appareil nature, ajouter un peu de vanille en poudre.

10346648_10152539550259258_5218818393573293387_n

Beurrer votre moule à cake et superposer les couches d’appareil vanillé et d’appareil au chocolat.

10175033_10152539548809258_8665901531980206869_n1506047_10152539547519258_2109856285127146138_n

Répéter l’opération.

Afin que le marbré soit bien strié, je vous conseille d’utiliser un bout de bois ou le manche d’une cuillère fine pour mélanger les couches.

923218_10152539543734258_7434048838353875921_n10155178_10152539541869258_5130437208952090071_n

L’appareil est prêt. Vous pouvez enfourner environ 30 °c à 180°c, en surveillant avec la pointe d’un couteau la cuisson à l’intérieur du cake.

Il ne vous reste plus qu’à déguster. 🙂

10308269_10152539531884258_1229937142215383764_n

 

 

 

Mignardises au Thé vert Matcha et Framboise

Recette de ce dimanche 16 mars 2014 : Mignardises au THE VERT MATCHA et à la Framboise !

Cette semaine, j’avais envie de vous transmettre une recette de Financiers…

Mais voilà, j’avoue tout….Je sais pas où est passé mon moule lol !

Donc mes financiers se sont transformés en mignardises au Thé vert Matcha et à la Framboise.

Ce n’est pas grave…Comme celà j’ai pu faire pas mal d’heureux au travail… 🙂

Parce que oui…mes premiers testeurs sont avant tout mon homme Flo….et mes collègues de travail Chantal, Kristel, Bruno et Vincent, que je remercie vivement pour leur dévouement ! 😉

1743620_10152370069344258_1907733379_n

__________________________________________________________________________________________________

Ingrédients : 

150 Gr de sucre glace

100 Gr de beurre allégé

75 Gr de poudre d’amandes

50 gr de farine

2 cc de Thé vert Matcha en poudre

4 blancs d’oeufs

Quelques Framboises tout juste décongelées

__________________________________________________________________________________________________

Recette : (10 minutes de préparation + 10 minutes de cuisson environ)

Préchauffer le four à 160 °C.

Faire fondre le beurre, puis réserver le temps qu’il refroidisse.

Mélanger dans votre cul de poule le sucre glace, la farine, la poudre d’amandes et la poudre de Thé Vert Matcha.

1920369_10152370044569258_1209815011_n

 

Réserver ce mélange.

Battre les blancs en neige bien fermes.

Mélanger une petite quantité de blancs en neige à votre mélange sucre glace/farine/poudre d’amandes et thé.

1912245_10152370049449258_1906807382_n

 

Soulever la maryse lorsque vous mélangez pour ne pas trop casser les blancs montés.

Réitérer l’opération en trois fois.

1977207_10152370054019258_1982840634_n

 

Ajouter au dernier moment le beurre qui aura eu le temps de refroidir.

Surtout ne l’insérer pas s’il est encore chaud. Il risquerait de cuire vos blancs.

Disposer la préparation dans votre moule.

1653734_10152370058504258_939264052_n

Et pour ma petite touche personnelle fraîche, j’ajoute sur le dessus de la mignardises avant cuisson une framboise encore un peu congelée.

1902756_10152370062129258_1501511790_n

Enfourner à 160 °C environ 10 – 12 minutes.

Planter une pointe de couteau à 10 minutes pour voir où en est la cuisson.

La cuisson ne sera bien entendu pas la même si vous optez pour des moules plus ou moins grands.

Bonne dégustation et à bientôt.

 

 

Guimauve (ou Marshmallow)

Recette de ce Dimanche 2 Mars 2014 : La GUIMAUVE (Ou MARSHMALLOW)

Dégustée en cubes ou en longs bâtons souples, dans une foire, sur votre canapé ou au coin du feu, la Guimauve est une confiserie très appréciée par petits et grands.

Je n’y croyais pas, mais cette recette reste simple à faire.

Le secret réside dans la rapidité d’exécution, car une fois l’appareil prêt, il refroidi très très vite. Il faut donc rapidement étaler la préparation avant que la guimauve ne fige.

La recette originale comprend du sirop de maïs ou du glucose; Mais vu que je n’en avais pas, j’ai opté pour du miel, pour que les guimauves gardent leur élasticité légendaire.

1962710_10152348760679258_252208562_n

Prévoir une sonde de cuisson pour contrôler la température du sirop.

_________________________________________________________________________________________________

Ingrédients :

3 blancs d’œufs

250 gr de sucre

80 gr d’eau

1 CS de miel

8 feuilles de gélatine (soit environ 16 gr)

arôme (selon votre convenance)

sucre glace (pour le moule)

colorant (facultatif)

__________________________________________________________________________________________________

Recette :

Vu que la préparation doit être étalée rapidement une fois prête, je vous conseille de préparer en premier lieu votre moule ou plaque, sur lequel vous aurez étaler du film alimentaire, saupoudré très largement de sucre glace.

1618710_10152349892779258_868482248_n

Attention à ne pas prendre une trop grande plaque (ou moule), car il faut que la guimauve garde de l’épaisseur.

Le plat que j’ai utilisé faisait environ 2,5 cm de hauteur (pour 20 cm de long et 15 cm de largeur).

Une fois votre moule (ou plaque) prêt, disposer dans le cul de poule de votre batteur les 3 blancs d’œuf.

Monter les blancs en neige jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes et réserver.

1798267_10152349879859258_1626952732_n 1798843_10152349889369258_1546247826_n

Dans une casserole, ajouter le sucre, l’eau et la CS de miel.

1618583_10152349878409258_48255471_n

Porter à ébullition jusqu’à ce que le sirop atteigne 125 °C.

1890999_10152349881514258_986599894_n

Couper alors le feu.

Ajouter la gélatine, que vous aurez au préalable égoutter, puis remuer vivement pour que la gélatine fonde et s’incorpore au sirop.

Rapidement, remettre en marche le robot où se trouve les blancs montés (vitesse 10).

 Verser en filet le sirop sur les blancs, qui vont alors doublés de volume.

La vitesse du robot est importante : Si vous positionnez votre robot sur une petite vitesse, les blancs risquent de cuire.( Et tout serait à recommencer…).

Laisser le robot en marche jusqu’à ce que le mélange ait refroidi. Ajouter ensuite l’arôme et le colorant (facultatif).

Stopper le robot et disposer rapidement l’appareil dans le moule préparé en début de recette.

1896980_10152349903234258_213619804_n

 

Ajouter sur le dessus du sucre glace. (Il absorbera l’humidité qui se dégagera).

Réserver au frais minimum 2h, que la guimauve ait bien le temps de prendre.

Disposer sur une table propre du sucre glace.

Démouler la guimauve et retirer délicatement le film alimentaire.

1660704_10152349904799258_1025386335_n

 

Vous pouvez à présent découper la guimauve comme vous le souhaitez et parsemez celle-ci de sucre glace sur tous ses côtés.

1926884_10152349905959258_575775846_n 1779774_10152349907499258_1032282021_n 1891253_10152349908894258_543157252_n

 

Votre guimauve est fin prête !

Bonne dégustation les gourmands et à dimanche prochain !

 

La Crème Pâtissière

Recette de ce dimanche 23 Février 2014 : LA CRÈME PATISSIERE !

Avant toute chose, je souhaiterais profiter de cet article pour fêter à nouveau un très bon Anniversaire à ma Julie pour l’obtention de sa nouvelle dizaine !!!

Passons maintenant à la nouvelle leçon du jour.

La Crème pâtissière, un classique de la pâtisserie française, qu’il faut absolument maîtriser…

En effet, elle est la base dans la réalisation d’un grand nombre de gâteaux.

*

Dans certaines pâtisseries, celle-ci est associée à d’autres ingrédients pour former d’autres sortes de crèmes.

Par exemple :

Crème pâtissière + meringue  = crème chiboust

Crème pâtissière + crème fouettée = crème diplomate

Crème pâtissière + beurre = crème mousseline

Crème pâtissière + beurre + praliné + rhum = crème à Paris-Brest

*

Mais nous en resterons aujourd’hui à la recette de la crème pâtissière simple. Nous verrons les autres plus tard. 🙂

Pour en revenir donc à nos moutons du jour…

La Crème Pâtissière classique vous permettra de garnir de jolis petits choux, des éclairs, des salambos, ou encore de réaliser un magnifique Mille-feuille !

__________________________________________________________________________________________________

Ingrédients :

1/2 litre de lait

50 gr de farine

100 gr de sucre

2 jaunes d’oeufs

1/2 gousse de vanille (ou plus si affinités…)

__________________________________________________________________________________________________

Recette :

Mettre dans un cul de poule les deux jaunes d’oeufs et le sucre.

Blanchir le mélange.

Ajouter ensuite la farine et 1/2 verre de lait.

Réserver le reste du lait dans une casserole, en y ajoutant la vanille.

Mettre à chauffer la casserole sur feu moyen, afin que la vanille infuse.

Une fois que le mélange est chaud, verser le lait infusé dans l’appareil jaunes d’oeuf/sucre/farine/1/2 lait, puis remuer.

Remettre le mélange dans la casserole à feu vif, puis laisser bouillir deux ou trois minutes en remuant constamment.

C’est très important, sinon la crème va brûler dans le fond.

Le mélange va épaissir et la crème va prendre de la texture.

Vous pourrez la retirer du feu et la mettre à refroidir.

Pour éviter que la formation d’une croûte sur le dessus, disposer du film alimentaire au contact de la pâte, en attendant qu’elle ait refroidie.

Si vous n’avez pas de film alimentaire, vous pouvez disperser sur le dessus du sucre glace ou du beurre en petits morceaux.

 

A vos casseroles !!!